Sélectionner une page

Je te retrouve ce mois-ci pour te parler de l’entrée sur le podium des meilleurs fruits et légumes de saison : le melon. Après la fraise le mois passé, c’est au tour de ce fruit délicieux, sucré et désaltérant qui accompagne nos envie sucrées et salées.

illustration melon

UN PEU D’HISTOIRE SUR LE MELON …

Les Égyptiens cultivaient le melon, en Afrique, il y a plus de cinq siècles. Il a été importé en Grèce, puis en Italie. Il était très apprécié des Romains, qui le déguisait comme un légume car petit et très peu sucré à l’époque. Le melon était consommé avec du poivre et du vinaigre.

Le melon (Cucumis melo) appartient à la famille des Cucubitaceae. C’est une plante herbacée, cultivée dans les jardins ou en maraîchage. Si les fruits restent au sol car ils sont lourds, la plante peut, elle, grimper facilement.

Le melon est cultivé pour son faux-fruit (la fleur femelle produit le faux-fruit de melon grâce à ses ovaires infères, qui développent son fruit autour de la paroi de l’ovaire), mais également pour ses graines afin d’en extraire son huile.

Il existe différentes sortes de melons, mais les principales sont celles-ci :

• Le melon Charentais ou Cantaloup, c’est le plus connu et plus cultivé en Europe. Son écorce est verte et sa chair est orange, très odorante et sucrée. C’est d’ailleurs lui qu’on retrouve de façon générale sur les marchés ou dans les supermarchés. Pour la petite histoire, à la Renaissance en Italie, les moines cultivaient ce fruit délicieux pour les papes dans une résidence à Cantaluppo. C’est de là que son nom « Cantaloup » lui vient.

• Le melon Galia, le melon jaune avec une écorce épaisse a quant à lui une chair vert pâle. Il est également assez parfumé et sucré.

• Le melon d’hiver, lui, est jaune ou vert avec une chair blanche, ou très pale. Il ne dégage pas de parfum fort et n’est pas très sucré.

• Le melon jaune de forme ovale, à la chair blanche ou jaune pâle est très juteux mais peu sucré, assez fade.

COMMENT LE CHOISIR ?

La pleine saison pour consommer le melon dure de juin à septembre.

On s’est déjà tous retrouvés dans cette impasse, le regard vide devant l’étalage de melons du marché ou du magasin, en se posant cette fameuse question existentielle : « Comment choisir un melon mûr ? ».
Plus d’inquiétude, je vais te donner mes meilleures astuces pour ne plus te laisser avoir (même si Madame La Chance devra toujours être un peu de ton coté) :

• Si le melon te parait lourd comparé à sa taille, c’est bon signe. En murissant, le melon se gorge d’eau sucrée, et son poids augmente.

• Si la queue se détache facilement du pédoncule, c’est également gage de maturité.

• Réfère toi bien entendu à son odeur, si autour du pédoncule tu peux sentir une délicieuse odeur fruitée, celui-ci devrait être mûr. Attention cependant à ce qu’il ne soit pas trop mûr, si tu sens une odeur d’éther c’est qu’il n’est pas bon.

Pour sa conservation, si il n’est pas totalement mûr, laisse le 2 ou 3 jours à température ambiante.
Si tu l’as bien choisi, tu peux le laisser 2 à 3 jours dans le réfrigérateur.
Enfin, pour éviter le gaspillage, pense à le couper en morceau et le placer dans un récipient ou sac hermétique au congélateur ! Place à tes meilleurs sorbets et smoothie de l’été, le tout anti-gaspi !

COMMENT LE CONSOMMER ?

La base de la base, ça reste quand même de le coupé en tranches, dans laquelle tu mords à pleine dents un jour d’été bien ensoleillé. Celui qui est bien mûr et qui dégouline partout sur les mains de nos gosses déjà cracras de gambader dans tous les sens.

Sinon, pour changer un peu du classico-classique, voici quelques idées :

• Dans des salades de fruits ou de légumes,

• En un smoothie,

• En sorbet, glace,…

• Dans des petites verrines en entrée, en petites billes,

• Le classique Prosciutto & Melon (jambon de Parme) pour les non végétariens/végan,

• En brochettes au barbecue pour tes meilleurs soirées estivales, le melon est un fruit très agréable cuit,

• En confiture,

• Avec du poisson comme du saumon, haddock ou encore des fruits de mer,

• Il se marie très bien avec de la feta, oignons, tomates,…

BIENFAITS DU MELON

Le melon est un fruit composé à 90% d’eau. C’est donc un fruit très désaltérant dont on ne saura qu’apprécier les bienfaits rafraichissants en été, mais pas que !

En effet, le melon possède bien des vertus, je te les présente ci-dessous :

Très sucré mais peu de calories : le melon est très peu acide, ce qui lui donne ce délicieux goût sucré. Tu peux t’en délecter sans culpabilité !

Il est riche en vitamine B9, qui favorise le renouvellement cellulaire. Elle aide au développement du fœtus chez la femme enceinte, pour les enfants en croissance ou encore les personnes en convalescence.

Grande source de vitamine C, le melon est un antioxydant qui soutient le système immunitaire et le système nerveux, combat la fatigue en te redonnant de l’énergie.

Le melon est très riche en bêta-carotène : en réaction chimique dans ton corps avec d’autres éléments, la bêta-carotène se transforme en vitamine A (antioxydant) et aide tes yeux pour booster ta vue (ta rétine est protégée et tu vois mieux de nuit).

Riche en potassium : une demi melon revient à assouvir 20% de tes apports journaliers recommandés. Une consommation correcte de potassium aide à lutter contre l’hypertension.

Également riche en sel-minéraux et en calcium, mélangé au potassium, le melon aide à combattre la rétention d’eau.

Enfin, le melon est un fruit très riche en flavonoïdes (comme la fraise !) : des antioxydants qui préviennent du cancer du sein et du colon. Des études démontrent que le melon amer aide à stopper la croissance des cellules cancéreuses.

Bienfaits melon

 

J’espère que tu as pu en apprendre plus sur le melon et ses vertus et que tu profiteras d’autant plus de ce cocktail désaltérant délicieux !
N’hésite pas à nous laisser un commentaire !