Sélectionner une page

par Mar 15, 2018

La composition de l’eau de la mer est physiologiquement similaire à la composition des principaux liquides internes de tous les organismes vivants. Ce principe, c’est René Quinton, physiologiste et biologiste français qui l’a découvert.
Cette découverte découle d’une expérimentation qu’il a menée en 1897 dans un laboratoire public de physiologie pathologique du Collège de France: Il a évacué le sang d’un chien de 10 kg jusqu’à ce que l’animal tombe dans le coma. Il a ensuite remplacé son sang avec 6,6 kg d’eau de mer, diluée avec de l’eau distillée. Le chien s’est ensuite remis sur pied.
L’expérience a été répétée pour confirmer que l’eau de mer est «comme le sang» et donc n’entraîne pas de danger en injection pour un chien et l’animal s’est réveillé encore plus en santé qu’il ne l’était avant l’expérience.
Ensuite, il testa le plasma marin sur les humains. Il commença par une personne atteinte de la thyphoïde au stade final de la maladie. Quelques jours après l’injection du plasma marin, l’homme fut complètement sauvé.
Après cela, il fit ouvrir plusieurs centres en France, en Belgique et en Egypte.
Il mourut en 1925 et son projet se fit oublier jusqu’en 1980 où des médecins français décidèrent de reprendre son approche thérapeutique.

De quoi est composé le plasma marin ?

On recueille le plasma marin en profondeur dans des endroits préservés de la pollution. L’eau de mer est traitée, filtrée, stérilisée et allongée d’eau pure.

On retrouve dans 1 litre de plasma marin :
Sodium 12800mg; Magnésium 1290 mg ; Potassium 493 mg ; Calcium 442 mg;
Souffre 87 mg; Brome 66, 3 mg; Bore 3, 85 mg ; Fluor 1, 44 mg; Phosphore 0,707 mg;
Lithium 0, 5080 mg ; Zinc 0,083 mg; Iode 0,065mg; Manganèse 0,059mg; Or 0,035 mg
Fer 0,010mg; Argent 0,008 mg; Cobalt 0,007 mg; Cuivre 0,007 mg

Plasma isotonique ou hypertonique ?

Le plasma hypertonique c’est de l’eau de mer filtrée, non chauffée et sans aucune transformation. Elle contient plus de minéraux et d’oligo-éléments que notre plasma humain.
Le plasma est isotonique quand la solution hypertonique est diluée dans de l’eau faiblement minéralisée et non distillée. C’est ce plasma qui se rapproche le plus de notre plasma sanguin.

Pourquoi utiliser du plasma marin ?

En général, on utilise le plasma marin quand on est sujet à de la fatigue physique ou intellectuelle, du stress ou du surmenage, une baisse de performance ou tout simplement si on a des carences en minéraux et en oligo-éléments.

Le plasma marin peut régénérer tous les mécanismes cellulaires. Voici la liste de son utilité :

– Au niveau prénatal: Prévention des troubles physiologiques du fétus par: toxicoses, alcoolisme, tabagisme, drogues. Prévention des conséquences héréditaires des immunodéficients.
– Nourrisson: Dénutrition, athrepsie, intolérance au lait, gastro-entérite, vomissements et diarrhées, toxicoses aiguës, réhydratation, prématurés.
– Pédiatrie: Asthénie, anorexie, retard pondéral, faute d’attention, dyslexie, dyslalie, adaptation scolaire, instabilité émotionnelle, troubles neuropsychiques.
– Obstétrique: Asthénie et vomissements gravidiques, troubles gastro-intestinaux et circulatoires, dépression post-partum, allaitement.
– Gynécologie: Dysménorrhées, ménopause, infections et congestions utéro-vaginales.
– Dermatologie: Brûlures, psoriasis, eczéma atopiques, acnés, prurits, prurigo, urticaire, dermatoses chroniques, lichen plan, phanères, alopécies, herpès.
– Appareils respiratoires: Infections chroniques ORL, amygdalites, bronchites, asthme, coadjuvant tuberculose pulmonaire.
– Stomato-odontologie: Prévention des caries, parodontopathies, hémorragies gingivales.
– Gastro-entérologie: Gastro-entérites, dyspepsie, ulcère gastrique ou duodénal, diarrhées, hémorroïdes, hépatopathies, colopathies fonctionnelles, colites spasmodiques.
– Urologie: Cystites récidivantes, énurésie, lithiase rénale, indifférence sexuelle, impuissance.
– Endocrinologie: Dysfonctions thyroïdienne et parathyroïdienne.
– Ostéo-articulaire: Rachitisme, ostéoporose, consolidation de fracture, hyperlaxicité ligamenteuse, scoliose, arthrose, rhumatisme, médecine du sport.
– Neurologie: Dépression, spasmophilie.
– Gériatrie: Stress, troubles de la sénescence, dénutrition.
– Nutrition parentérale: Hypovolémie (hémorragie, brûlés, réhydratation,…) toutes les urgences accompagnées de grandes pertes de liquides physiologiques, déshydratation, vomissements incoercibles.
– Irrigation du colon.
(Source : oceanplasma.org)

Comment s’utilise-t-il ?

Cela est très simple, il peut se prendre soit par voie orale, soit par spray nasal ou en compresse sur la zone cutanée à traiter et pour les plus courageux, on peut l’injecter sous la peau (pour le plasma isotonique uniquement).

Sources

http://www.sante-vital.com/les-bienfaits-de-leau-de-quinton-(le-plasma-oceanique)-phytomarin-ampoule,124.html

https://www.mr-plantes.com/2014/05/plasma-de-quinton/

http://infos-santes.blogspot.be/2014/05/les-bienfaits-du-plasma-rene-quinton.html

http://www.psychologies.com/Bien-etre/Medecines-douces/Se-soigner-autrement/Articles-et-Dossiers/Le-pouvoir-guerisseur-du-plasma-marin/4Un-supplement-nutritionnel

Le plasma marin de René Quinton

http://oceanplasma.org/documents/recherches.html

Le « plasma » de Quinton, l’eau de vie…

Plasma de Quinton : hypertonique ou isotonique?

Livre_du_Plasma_de_Quinton.pdf

Pin It on Pinterest

Partagez

Partagez ce post sur les réseaux sociaux