Sélectionner une page
Le guide de base pour réussir vos recettes de légumes lactofermentés !

Le principe de la lactofermentation existe depuis Mathusalem, c’est la version 1.0 des techniques de conservation des aliments: de l’eau, du sel. POINT. Les recherches récentes prouvent qu’en plus de conserver, manger de la lactofermentation rend plus heureux, plus intelligent et moins malade et j’abuse à peine ! Dans cet article je te partage tout ce dont tu as besoin pour comprendre la lactofermentation et réaliser tes légumes lactofermentés simplement grâce à notre Vitalisea !

lactofermentation

 Point de lait dans la “Lactofermentation”

On parle de “lacto” parce que la technique implique des bactéries lactiques qui dans un environnement anaérobie (sans oxygène) décomposent le sucre contenu dans nos aliments et produisent de l’acide lactique.

Du fuel pour nos intestins

Notre intestin est littéralement notre 2ème cerveau, le QG de 10.000 milliards de bactéries qui abritent 200 millions de neurones, tout ce beau monde influence notre humeur, nos émotions et notre immunité. Si ton microbiote est pauvre, tes pensées, tes émotions et ton immunité risquent fortement d’être éclatés ! Les légumes lacto-fermentés, c’est beaucoup d’enzymes et de bonnes bactéries qui facilitent la digestion et l’assimilation des nutriments. En renforçant le microbiote intestinal, on booste notre immunité dont 80% se niche dans nos intestins !

Comment augmenter votre vitalité avec les légumes lactofermentés ?

Comment faire ses légumes lactofermentés au Vitalisea?

1/ Choisir le contenant :

Utiliser un bocal en verre parfaitement propre et hermétique.

2/ Laver les légumes :

Pour les tubercules, il s’agit de retirer la terre en frottant avec une brosse mais à par cela, passez les autres légumes simplement sous l’eau sans les frotter car on a besoin des petites bactéries qui habitent là !

3/ Découper les légumes choisis :

C’est encore mieux de les passer à la mandoline japonaise pour avoir de belles tranches très fines. Vous pouvez choisir comme légumes : carotte, fenouil, choux rouge, oignon, betterave, courgettes, radis … Vous pouvez ajouter des épices en grains et des aromates comme du poivre, moutarde, thym, romarin ect

4/ La saumure : mélanger l’eau de Quinton et le sel :

En plus de neutraliser les microorganismes pathogènes, le sel permet de faire dégorger les légumes, ce qui va créer une saumure naturelle, riche en nutriments qui vont nourrir les bactéries. Il permet aussi de ralentir le ramollissement des légumes. Choisissez un sel naturel gros ou fin (sel de mer, sel de l’Himalaya) et non le sel enrichi en iode (sel de table classique) dans lequel on ajoute des anti-agglomérant. Pour des questions de qualités nutritionnelles et de facilité (tout y est parfaitement dosé), j’utilise du Plasma Marin VitaliSea. Cette eau, puisée dans les profondeurs marines les plus pures, les plus sauvages, les plus riches en vie planctonique et préservées de la pollution ! C’est une lacto ultra efficace, plus rapide que la basique “eau + sel” qui donne des résultats en quelques jours à peine. Vitalisea, c’est la marque d’un artisan-pêcheur français qu’on est fiers de distribuer !

5/ Verser la saumure dans le bocal à légumes.

Disposez les légumes dans le bocal. Dans le cas d’un mélange de légumes, mettez d’abord les plus légers puis les plus lourds pour appliquer un poids. Il faut bien les entasser pour ne pas avoir d’air (les bactéries ont besoin d’une milieu anaérobie). Versez la saumure afin de recouvrir tous les légumes. Si les légumes ne sont pas entassés, mettez un poids à l’aide d’un mini bol ou verre. Fermez le bocal.

6/ Patienter :

Laissez le bocal à température ambiante durant 1 semaine puis au frais durant 2 semaines minimum (ou dans une pièce froide) avant de les déguster !

lactofermentation

Trucs & Astuces:

Quelles quantités ?
Les légumes : il n’y a pas de quantité exacte de légumes à utiliser car elle dépendra de la contenance de vos bocaux.

Le sel : la quantité de sel varie en fonction du goût et de la texture que vous voulez obtenir. Généralement, il faut mettre 2% de sel du poids total des légumes, en d’autres termes, si vous avez 1kg de légumes, il faudra mettre 20g de sel. Mais on peut très bien en mettre plus ou moins mais les effets ne seront pas la même :

  • Quantité importante de sel : temps de fermentation plus longue mais texture croquante des légumes
  • Quantité faible de sel : temps de fermentation plus courte mais texture molle des légumes

Attention, si la quantité de sel est insuffisante (en dessous de 1%), la lactofermentation a de fortes chances d’échouer. Et si la quantité est trop élevée (au delà de 4%), les légumes seront trop salés car le goût ne disparaît pas après la lactofermentation. La meilleure option est de commencer avec 2% de sel et d’ajuster selon vos préférences.

L’eau : Encore une fois, la lactofermentation n’est pas une science exacte, mais je vous conseille de mettre environ 1L d’eau pour 20 – 30g de sel. Il est primordial d’utiliser une eau non chlorée (eau filtrée, eau en bouteille).

Perso, comme je le disais plus haut, j’utilise le Plasma Marin VitaliSEA, pratique, extrêmement nutritif et parfaitement dosé pour des légumes lactofermentés à souhait, croquants et savoureux.

Pour continuer la lecture

Vitalisea

Pour filtrer l’eau du robinet

Pour en savoir sur la lactofermentation

Légumes lactofermentés

Le guide de base pour réussir vos recettes de légumes lactofermentés !
Temps de préparation: 10 minutes
Temps de cuisson: 30 days
Type de plat: Salade
Keyword: cru, lactofermentation, lactofermentés, légumes, quinton, raw, rawfood, vitalisea
Portions: 8

Ingrédients

  • 1 kg de légumes (un seul légume ou un mélange)
  • 1 L d'eau de Quinton Vitalisea
  • 20-30 g de sel naturel
  • épices & aromates : persil, thym, romarin, baies de poivres, graines de moutardes

Instructions

  • Laver, éplucher et découper les légumes finement.
  • Placez les légumes, les épices et les aromates dans le bocal.
  • Dissoudre le sel dans l'eau.
  • Ajouter la saumure dans le bocal de légumes. Il faut que le bocal soit plein, avec très peu d'espace entre les légumes.
  • Fermer le bocal. Laissez à température ambiante durant 1 semaine puis 2 semaines au frais.
  • Déguster des petites portions en entrée avant vos repas.
Tried this recipe?Let us know how it was!

En espérant que cet article t’aidera à réussir ta lacto, n’hésite pas nous laisser tes retours en commentaire ❤️!

Pin It on Pinterest

Partagez

Partagez ce post sur les réseaux sociaux