Les indiens Kogis vivent dans la Sierra Nevada de Santa Marta, en Colombie, depuis plus d’un demi-millénaire. Les Tayronas, leurs ancêtres, (qui furent massacrés par les conquistadores), les précédèrent durant 3500 ans…


Dans leur communauté, ils donnent la même importance à chaque individu, car il n’y a pas de hiérarchie entre eux. Ainsi, par exemple, celle ou celui qui coud est autant considéré que celle ou celui qui cultive, etc…

Toute décision est prise après que tout le monde se soit exprimé et cela vaut autant pour l’enfant que pour le vieillard. C’est pourquoi les Kogis peuvent prendre beaucoup de temps afin de prendre une décision qui ne lèse personne.

Leurs traditions sont caractérisés par un rapport très fort à la Terre. De nos jours, ils se sentent encore gardiens de la Terre qu’ils considèrent comme « sacrée ». Ils sont, entre autre, capables de reconnaître les lieux où la Terre est “vivante” et ceux où elle est “morte”…

[su_youtube url=”https://www.youtube.com/watch?v=95Ve1BZHaKs”]

Pour aider les indiens Kogi à ne pas disparaître, voici une belle initiative, à laquelle vous pouvez apporter votre contribution: http://www.etincelles-lelivre.org/

Un livre d’art avec un collectif bénévole de 40 photographes, dont Yann Arthus-Bertrand et Reza, en soutien aux Indiens Kogis
Un beau livre artistique original collector (260 pages, 200 photos, impression écologique) réalisé bénévolement par un auteur, Christophe Chenebault, accompagné d’un collectif de 40 photographes – dont YANN ARTHUS-BERTRANDREZA et bien d’autres talents – sous la direction artistique de Cécile Bourdais, et tiré à 2.000 exemplaires numérotés, au profit intégral du peuple premier lesINDIENS KOGIS et de l’association TCHENDUKUA (www.tchendukua.org) afin de contribuer à racheter 100 HECTARES de terres ancestrales sacrées dans la Sierra Nevada de Colombie.
VOIR AUSSI LA PAGE FACEBOOK : www.facebook.com/EtincellesLivre

Le premier reportage sur les indiens Kogi (en anglais): Message from the elder brothers



Pin It on Pinterest

Partagez

Partagez ce post sur les réseaux sociaux