Sélectionner une page

Les œstrogènes, qu’est ce c’est ?

Les œstrogènes sont des hormones sécrétées par l’ovaire. Plus précisément par les cellules de la thèque interne des follicules ovariens. Elles peuvent aussi être sécrétées par les tissus graisseux.
Le préfixe “œstro-” renvoie au mot “œstrus”, qui fait référence à la période “rut”, la période d’activité sexuelle chez les rongeurs correspondant à la période d’ovulation. Ce sont les œstrogènes qui provoque l’œstrus (le rut) chez les femelles des mammifères.
Le suffixe « gène » signifie « générer » ou encore « provoquer ».

Les différentes sources d’œstrogènes

Les œstrogènes naturels chez la femme :

œstrone ou estrone (E1) sécrété par l’ovaire et par le tissu graisseux. Il est moins actif que l’estradiol (E2).
œstradiol ou estradiol (E2) sécrété essentiellement par l’ovaire. Il est le plus puissant et est l’estrogène de référence.
estriol ou œstriol (E3) secrété par le placenta durant la grossesse.

Les phyto-œstrogènes :

Les phyto-œstrogènes sont des nutriments d’origine végétale non stéroïdienne. Ils sont capables de se fixer sur les récepteurs des œstrogènes. Ils sont au nombre de 3 groupes :
– Les isoflavones : contenus dans le soja, le thé et la luzerne.
– Les lignanes : contenus dans les céréales, les graines de lin et dans les fruits.
– Les coumestanes
Elles sont converties grâce aux bactéries intestinales en phyto-œstrogènes actifs.

Les œstrogènes non naturels :

– Ce sont les œstrogènes de synthèses, stéroïdiennes ou pas.

Comment c’est fabriqué ?

Les œstrogènes sont synthétisés dans les ovaires, précisément par les cellules de la thèque interne de l’ovaire. Cette synthèse est sous le contrôle du cerveau. Il fabrique une hormone, la FSH et c’est elle qui active la sécrétion d’œstrogènes.

Rôle et Propriétés des œstrogènes

Ils ont de nombreux rôles et propriétés, d’où leur importance et la nécessité d’équilibrer leur taux :

– Le développement et le maintien des caractères sexuels secondaires chez la jeune femme à la puberté : la croissance des seins, l’arrivée des règles, la pilosité pubienne et l’ovulation.
– Au cours de la première moitié du cycle menstruel (la phase folliculaire : du premier jour des règles jusqu’à l’ovulation), ils servent à la régénération et au développement de l’endomètre.
– Préparation du col utérin et de la glaire cervicale pour permettre aux spermatozoïdes de traverser le canal endocervical et pénétrer dans la cavité utérine pour féconder l’ovule expulsé par l’ovaire lors de l’ovulation.
– Préparer l’endomètre à l’implantation de la grossesse au sein de la muqueuse endométriale ; au milieu de la deuxième partie du cycle menstruel.
– Permet l’ovulation
– Modifie la glaire cervicale tout au long du cycle menstruel
– Augmente la lubrification du vagin et la libido
– Stimule la régénération osseuse : permettent la fixation du calcium sur les os.
– Effet bénéfique sur les vaisseaux : diminuent le risque d’athérosclérose, d’infarctus et d’accidents cardio-vasculaire
– Participe au bien être mental et aux fonctions cognitives
– Contribue à la souplesse et l’élasticité de la peau

œstrogènes

Déséquilibre en œstrogènes

Les facteurs causaux ou aggravants de ce déséquilibre sont nombreux, on peut citer par exemple :
– Stress prolongé, chute du cortisol
– Exposition faible au soleil
– Sommeil non réparateur
– Sécrétion de mélatonine et de dopamine perturbée
– Hyper-insulinémie (pic d’insuline à répétition), insulino-résistance
Hypothyroïdie
– Système digestif (foie, vésicule biliaire et intestin) qui recycle/ élimine mal ou peu les œstrogènes. Si le foie est déjà trop sollicité, s’il y a une dysbiose, de la constipation, le risque est que le corps va réabsorber les métabolites oestrogéniques et donc créer une hyper-ostéogénie.

Comment reconnaitre et expliquer les insuffisances ou excès en œstrogènes ?

Pour diagnostiquer un déséquilibre, il faut consulter un médecin et un endocrinologue. Ils vous prescriront des analyses spécifiques à faire afin de doser vos hormones. Certains symptômes peuvent vous donner quelques pistes.

Excès d’œstrogènes : règles irrégulières ou cycles courts (règles tous les 20 jours), règles abondantes et douloureuses (SPM), ballonnement, maux de tête, seins sensibles voir douloureux, acidité et reflux gastrique, constipation, anxiété, douleur articulaires, rétention d’eau, prise de poids, fibromes utérins, sensation de fatigue permanente, saut d’humeur, irritabilité.
> Cycle menstruel et hormones

Insuffisance en œstrogènes : cycle irrégulier, aménorrhée, sècheresse vaginale, baisse ou perte de la libido, difficulté de concevoir, bouffée de chaleur, sueur nocturne, états dépressifs.

Comment y remédier ?

Apres avoir consulter un spécialiste afin de comprendre votre déséquilibre, vous devrez surtout adopter une bonne hygiène de vie.
L’hygiène de vie est centrale et elle prend en compte à la fois le bien être mental, la gestion du stress, l’alimentation, intégrer le mouvement dans son quotidien et d’autres techniques spécifiques comme le jeûne thérapeutique.

La phytothérapie sera aussi un véritable allié pour l’équilibre hormonal. Parmi les merveilles de la nature, on retrouve :
Le Shatavari : source naturelle de phytoestrogènes (même composition fonctionnelle que les œstrogènes ovariens et placentaires). Elle réduit les symptômes comme les bouffées de chaleur, la perte de libido, les sautes d’humeur ou encore la sécheresse vaginale et cutanée. Elle est très efficace en cas d’aménorrhée !
La Sauge officinal et la sauge sclarée : La sauge est une plante riche en phytoestrogènes, idéal pour les personnes qui ont une insuffisance en œstrogènes. Elle est aussi antispasmodique, anti-fatigue et sédative.
L’Onagre
: elle a une action équilibrante sur les secrétions d’œstrogène et de progestérone.
Actée à grappes : Cette plante est très efficace contre les excès d’œstrogène. Elle module de manière sélective les récepteurs aux œstrogènes.
Gattilier
: Idéale contre les excès d’œstrogènes. Elle git directement sur l’axe hypothalamo- hypophysaire en diminuant les secrétions d’œstrogènes.

Ces plantes ont des bienfaits mais peuvent aussi avoir des contre -indications dans certains cas. Demandez toujours conseils à un phytothérapeute.

En espérant que cet article vous aidera à mieux comprendre les œstrogènes, prenez soin de vous ❤️!