Restez informé avec notre

vidya-blog_header-text-illvidya-blog_header-illustration
vidya_logo-black

Le Curcuma

par
Grégory Dahan
|
15 Avr 2021

Originaire d'Asie du Sud-Est, le curcuma est une épice bien connue mais pas seulement. En effet, le curcuma peut-être utilisé en thérapie comme en prévention.

Les caractéristiques du Curcuma

  • Partie utilisée : rhizome
  • Action : stimulant, dépuratif, carminatif, antibactérien, vulnéraire, anti-inflammatoire, antioxydant
  • Indications : indigestion, mauvaise circulation, aménorrhée, toux, pharyngite, troubles cutanés, diabètes, arthrite, anémie, blessures, contusions, anti-cancer, maladies Alzheimer et de Parkinson
  • Préparation : infusion, poudre (250mg-1g)
  • Source de : potassium, acide ascorbique, béta-carotène

Les bienfaits du Curcuma

  • Système articulaire : le curcuma aide à soigner les entorses et à soulager les muscles froissés. En tant que puissant anti-inflammatoire il peut être utilisé pour prévenir les maladies inflammatoires telles que l’arthrose, les tendinites et autres blessures.
  • Système cardio-vasculaire/circulatoire : le curcuma purifie le sang, le réchauffe et favorise la formation de nouveaux tissus sanguins. Ainsi il est très efficace pour les excès de cholestérol, le diabète et dans les régimes sains.
  • Système digestif : la curcumine, composant actif du curcuma, est un antioxydant très puissant avec une action exceptionnelle sur la suppression des toxines, la cicatrisation du foie, de l’estomac et de l’intestin. Il améliore également la digestion (notamment celle des protéines) ainsi que la composition de la flore intestinale. Il peut être utilisé pour traiter les diarrhées, ballonnements, dyspepsies, atonies digestives et le syndrome de l’intestin irritable ou perméable.
  • Système immunitaire : le curcuma est un très bon antibiotique naturel et un antibactérien très efficace pour les maladies ou faiblesses chroniques. La synergie anti-inflammatoire et antioxydant fait du curcuma une épice très réputée pour son action anti-tumoral/anti-cancer. Beaucoup d’études ont été menées sur le potentiel thérapeutique du curcuma et soulèvent le rôle de cette épice dans la modulation des molécules de signalisation. Il semblerait que la curcumine favorise la synthèse d’enzymes aidant notamment à détruire les cellules cancéreuses (cancers du côlon, pancréas, protate, œsophage, poumon, foie, peau, seins, testicules et ovaires). Des études in vitro et in vivo ont démontré les effets bénéfiques du curcuma sur l’efficacité de la radiothérapie et de la chiomiothérapie, les cellules cancéreuses devenant plus sensibles, tout en diminuant les effets indésirables de ces traitements.
  • Système nerveux : Des recherches récentes (comme « Du curcuma contre la maladie d’Alzheimer » de Richard Béliveau dans le Journal de Montréal, 2013) ont montré que la curcumine ralentit le développement de la maladie d’Alzheimer en empêchant la formation des plaques amyloïdes responsable de cette neurodégénérescence. Associé au traitement de cette maladie il semblerait que le curcuma améliore la qualité de vie des malades.
  • Système respiratoire : le curcuma nettoie les poumons mais on peut aussi l’utiliser en prévention pour les protéger.
  • Système tégumentaire : le curcuma, en tant que détoxifiant puissant, est très bénéfique sur les maladies de peau telles que l’eczéma, psoriasis et l’acné. Associée à une huile il peut être utilisé sur les cheveux pour en améliorer la qualité et en limiter la chute.

 

Mode de consommation et conservation du Curcuma

  • En poudre : de rhizome : 1-3g/j ; poudre normalisé (curcumine) : 400-600mg 3 fois/j
  • En extrait fluide : 30-90 gouttes/j
  • Consommation directe du rhizome : 1,5-3g/j

 

Contres-indications du Curcuma

Ne jamais consommer du curcuma avec des anticoagulants ni à de fortes doses (crises d’ulcères digestifs). Sa consommation est déconseillée chez femmes enceintes.

 

Exemples d’utilisations du Curcuma

  • Pour les entorses/muscles froissés : utilisez le curcuma en usage externe avec du miel ou en décoction dans du lait pour de l’usage interne
  • Pour les problèmes de peau (acné, furoncles, panaris…) : mélangez 1 càc dans 1 tasse d’eau avec du poivre moulu puis portez à ébulition, réduisez et laissez frémir durant 10 minutes, buvez une fois refroidit, à faire pendant 20 jours. – Ou vous pouvez associer le curcuma avec du citron et du miel pour faire une pâte à laisser appliquer 30 minutes ou toute la nuit. – Ou vous pouvez associer: 1 càc de curcuma + 2 càs de Fécule + 1 càs de Lait chaud + 2 gouttes d’huiles d’olive ou de noix de coco, et laissez appliquer 20 minutes.
  • Pour l’arthrite/la goutte/les douleurs articulaires : mélangez 1 càc de curcuma avec 1 pincée de poivre et prenez ce mélange au moment des repas. Vous pouvez complétez avec une pâte: curcuma + eau que vous appliquez en externe (pensez à recouvrir d’un tissu pour ne pas vous retrouvez avec du orange un peu partout, et oui le curcuma déteint !)
  • Pour les blessures et coupures : saupoudrez la poudre de curcuma sur les blessures/coupures et recouvrez avec du film étirable ou un linge.
  • Pour les bronchites : mélangez 1 càc de curcuma et une pincée de poivre dans une tasse de lait (animal ou végétal) bouillant et buvez avant les repas (3 fois/j).
  • Pour la diarrhée : mélangez: 1 càc de curcuma + 1 pincée de poivre + 1 verre d’eau dans une casserole, amenez à ébullition puis avalez une fois refroidis. A faire 3 fois/j !

Notes : il existe de nombreuses recettes médicinales, celles citées dans cet article ne constituent qu’une liste exhaustive ! De plus les informations, recettes, dosages contenus dans cet article sont donnés à titre indicatif. Dans un cadre médical consultez votre médecin ou votre pharmacie.

 

Sources :

http://www.mr-plantes.com/2016/02/curcuma/

http://mr-ginseng.com/curcuma/

http://altermedica.fr/content/21-curcuma

Du curcuma contre la maladie d’Alzheimer – Richard BELIVEAU – Le Journal de Montréal – 2013

Therapeutic Roles of Curcumin: Lessons Learned from Clinical Trials – Subash C. and al. – 2012

Targets of curcumin – Hongyu Zhou and al. – National Institute of Health – 2011

Le dictionnaire à tout faire des épices – Inèse PEYRET – DAUPHIN (2011)

La divinité des plantes – Guide Ayurvédique de Phytothérapie – Dr. David FRAWLEY et Dr. Vasant LAD (1986, revisité en 2011)

 

Newsletter

Profite de plus de conseils, reste informé de nos actualités et découvre nos nouveautés avec à notre newsletter.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

À propos de l’auteur

article suivant

Voir les commentaires

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tu aimeras aussi

News
letter

Profite de plus de conseils, reste informé de nos actualités et découvre nos nouveautés !
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
© Vidya Ayurveda
2021
|
Mentions Légales & Politique de Confidentialité
magnifierarrow-leftarrow-right linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram