Jeûner à des fins thérapeutiques, une restriction alimentaire volontaire qui a pour but de nettoyer et régénérer son corps pour être en meilleure santé – ou guérir des pathologies-, fait chaque année de plus en plus d’adeptes. 

Le jeûne, une thérapie naturelle ancestrale et gratuite

Dès l’antiquité, Hippocrate (460 avant J.C), le père de la médecine moderne naturelle, le conseillait à ses patients en première intention, avant même de recourir à un traitement. Hippocrate prônait la sagesse du corps et était convaincu que notre organisme est doté d’une force vitale d’auto guérison. Surtout, le premier principe avant de donner un médicament, était de ne pas nuire (primum non nocere) et donc de jeûner et voir ce que le corps pouvait accomplir de lui-même.
Le célèbre philosophe Socrate, lui, imposait aux jeunes disciples qui voulaient rejoindre son école de philosophie de jeûner 40 jours à l’eau avant d’y être acceptés. Jusqu’au XIX ème siècle en France, le jeûne était majoritairement pratiqué de façon religieuse : certains jours du Carême pour certains catholiques, lors de périodes de jeûne et prière pour les protestants et lors de certains jours particuliers chez les juifs. Mais il était aussi fortement encouragé à juste titre, par le médecin de famille qui recommandait de mettre le malade à la diète ou en semi-jeûne.
Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, on ne jeûne guère, les médicaments allopathiques ayant remplacé les traitements naturels en France et en Belgique.
Le jeûne est redevenu à la mode depuis une dizaine d’années, avec la multiplication de centres de jeûne qui offrent une cure de jeûne accompagnée.
Enfin, depuis quelques années, le jeûne est sur toutes les lèvres avec le jeûne intermittent qui est très à la mode et qui permet d’alléger un peu notre mode de vie de surabondance. Le jeûne intermittent est une abstention de nourriture voire de boissons que sur une période de 16 à 18h, il n’a donc pas les mêmes mécanismes et bienfaits que le jeûne thérapeutique de plusieurs jours.
Les nombreux bénéfices du jeûne, à savoir la détoxination, l’autophagie (phénomène de digestion des éléments non essentiels des cellules), la réparation cellulaire, la mise au repos et le renouvellement de son système digestif en moins de cinq jours, en font une pratique thérapeutique de plus en plus répandue.
Bien qu’étant plus connu aujourd’hui, se lancer dans un jeûne reste toujours un défi pour la plupart des personnes qui ne l’ont pas encore pratiqué. Il peut même être déstabilisant lorsqu’on est peu renseigné à ce sujet et que l’on envisage de le faire non accompagné( e ).
De façon à pouvoir vous aider à faire un jeûne à la maison facilement, je souhaite partager avec vous 6 conseils essentiels pour jeûner facilement pendant 5 jours.

Conseil pratique #1 : prendre la décision de jeûner

Aussi étrange que cela puisse paraître, prendre la décision de jeûner est pour beaucoup de personnes l’étape la plus difficile du processus de jeûne.
En effet, une fois la décision prise, le futur jeûneur se retrouve envahit de questionnements : Comment préparer le jeûne ? Combien de jours dois-je jeûner ? Ma vitalité me permet-elle de jeûner en toute sécurité ? Dois-je être accompagné ? Puis-je le faire seul ?
Toutes ces questions font parties intégrantes du processus du jeûne qu’il convient d’accueillir comme telles. Toutefois, faute d’informations beaucoup de personnes abandonnent à cette étape. D’autres, pensant bien faire, en parlent à leur entourage ou à leur médecin qui souvent s’opposent à la pratique par méconnaissance ou peur infondées.
Pour mener à bien cette étape de prise de décision, l’intention de jeûner doit être claire, lucide et adaptée à son propre cas. Il est aussi fort recommandé de s’informer, lire et échanger avec d’autres jeûneurs.
Une personne qui n’a jamais jeûner ne peut prétendre avoir l’intention de s’aventurer seule dans un jeûne de 15 jours. Bien que ses objectifs soient louables, elle risque d’être confrontée à des difficultés psycho-émotionnelles qu’il est difficile d’appréhender sans expérience. C’est pourquoi il est préférable de s’orienter progressivement vers son objectif de « tant de jours de jeûne ».
Un conseil très important, pour vous aider dans cette étape c’est de mettre par écrit vos intentions.
Pour cela, vous devez donner l’objectif du jeûne, le nombre de jours souhaités, le type de jeûne, la date la plus adaptée et éventuellement une phrase « ressource » qui vous rappellera votre volonté en cas de baisse de motivation.
Par exemple, « je souhaite jeûner afin de détoxiner mon organisme et retrouver plus d’énergie. Je pense pouvoir jeûner avec de l’eau pendant 5 jours. Il sera possible pour moi de le programmer du 10 au 15 octobre car je serai en congés ou j’aurais un rythme plus allégé. Je suis motivé(e ) à retrouver de l’énergie et je sais que les bénéfices seront ma récompense »

Conseil #2 Vous entraîner petit à petit avant de faire un jeûne thérapeutique

Les intentions du jeûne sont désormais ancrées. Nous parlons souvent de la préparation physique du jeûne notamment par le biais de la descente alimentaire.

jeûner

 

Cependant, la préparation psychologique est tout aussi importante, voire primordiale.
Prendre la décision de jeûner est aussi l’occasion de se rendre compte des croyances limitantes que nous portons à ce sujet. Lors d’accompagnements de cure de jeûne les encadrants sont souvent sollicités afin de répondre aux différentes questions telles que « Vais-je faire un malaise si je ne mange pas durant 5 jours ? »
Dans nos sociétés riches en possibles la peur de manquer est bel et bien présente et peut être source d’inquiétude lors d’un jeûne.
C’est pourquoi il est intéressant de progresser pas à pas vers le jeûne.
Si vous souhaitez jeûner pour la première fois, le jeûne intermittent peut constituer un premier entraînement.
Le jeûne intermittent en 16/8 étant le plus connu, vous pouvez commencer à l’introduire 2 fois par semaine, un mois avant votre jeûne par exemple.
Dans la même optique il est tout à fait possible de jeûner durant 24 heures 1 jour par semaine.
Outre l’aspect de détoxination de l’organisme, expérimenter différents jeûnes va vous permettre de vous détacher de vos croyances limitantes et ainsi accroître votre capacité à entreprendre un jeûne de 5 jours. Plus vous aurez confiance en vos capacités, plus il vous sera facile de projeter et de réussir votre jeûne.

Conseil #3 Préparer son jeûne : la liste de courses et votre check list

Comme je l’ai mentionné, le jeûne ne s’improvise pas. Un jeûne non préparé peut amener des symptômes de détoxination bien plus importants, notamment pour les personnes dont l’hygiène de vie est habituellement mauvaise.
Rappelons également Vous pouvez également télécharger votre livret gratuit « Bien préparer son jeûne » .

jeûner

Vous pouvez acheter quelques huiles essentielles en cas de symptômes de détoxination pendant le jeûne qui vous seront très utiles : le Tea Tree, la Menthe poivrée, l’Eucalyptus citronné.
Se renseigner sur les différents symptômes de détoxination vous permettra d’anticiper certaines réactions de votre organisme.
Toutefois, rassurez-vous ! il ne s’agit pas de se préparer à avoir des symptômes mais simplement d’être informé(e ) de la possibilité d’avoir une crise d’acidose (ou d’élimination de toxines) durant le jeûne… et ce, afin de minimiser les risques et les inquiétudes au cours du jeûne.
Les informations recueillies au préalable vont vous permettre d’être plus serein( e) quant aux différents processus du jeûne !

Les plasma marin est aussi un incontournable pour la préparation ou la suite du jeûne bien sûr, mais aussi durant le jeûne, en cas de faiblesse durant ce dernier. Achetez un peu de plasma marin que vous prendrez en petite quantité, si vous vous sentez trop faible durant votre jeûne.

Bien se préparer c’est aussi l’occasion de se reconnecter à son corps. Pour cela, il vous suffit de prendre quelques minutes par repas pour prêter attention aux textures, aux saveurs des aliments que vous ingérez.
Le soir en vous couchant, vous pouvez également pratiquer un exercice de visualisation positive : chaque soir vous choisissez un moment « clef » du jeûne durant lequel vous vous visualisez vous sentir bien, serein. Vous pouvez aussi imaginer les nouvelles sensations dont vous allez faire l’expérience au cours du jeûne, par exemple la sensation de légèreté au niveau digestif… Faites preuve d’ingéniosité quant aux visualisations et ressentez déjà toute la positivité de cette future expérience que le jeûne est un stress pour l’organisme. Celui-ci doit s’adapter à cette privation de nourriture.
C’est pourquoi nous conseillons de programmer un jeûne lors de temps de repos ou bien lors de temps aménagé. Tout stress extérieur doit être amenuisé pour aider le corps à s’adapter.
Ainsi il est important de s’organiser au préalable.
Pour cela, vous pouvez vous faire des listes de courses comportant tout ce dont vous allez avoir besoin pendant la descente alimentaire et pendant le jeûne, d’autant plus si vous avez opté pour les jus.

Conseil 4 # Prévoir du temps pour votre reprise alimentaire

La reprise alimentaire est essentielle afin d’ancrer encore davantage les bénéfices du jeûne.
De plus, un jeûneur diversifie trop rapidement son alimentation en reprise alimentaire s’expose à un risque de douleurs digestives.
Tout comme la descente, la reprise alimentaire doit être organisée afin de potentialiser les effets du jeûne.
A la suite du jeûne de 5 jours, je vous conseille de préparer vos différents menus de la reprise alimentaire afin de ne pas craquer sur ce qui vous fait envie. En vous organisant, il sera plus facile de ne pas aller vers des produits transformés.
C’est aussi le moment ou vous pouvez ancrer de nouvelles habitudes alimentaires plus saines. Vous pouvez donc écrire vos objectifs pour les 3 mois à venir.
Par exemple « Je mange une crudité par jour pour les 3 prochains mois » ou « je baisse ma consommation quotidienne de café : 1 café par jour la semaine et pas le week-end ».
Vos objectifs doivent vous correspondre mais aussi être réalisables, le but n’étant pas de vous mettre en échec mais surtout de faire quelques modifications dans votre hygiène de vie habituelle afin de préserver votre vitalité, au mieux que vous le pouvez.
Pour compléter nous avons réaliser 3 conseils pratiques pour la reprise alimentaire

 

Conseil 5 # CHOISIR UN ACCOMPAGNEMENT

Compte tenu de l’engouement du jeûne en France, Belgique, Suisse et généralement dans tous les pays francophones, les accompagnements au jeûne se multiplient et visent à vous soutenir dans votre démarche.
Que vous choisissez de pratiquer le jeûne chez vous, seul(e), en groupe, ou en centre, de nombreuses possibilités s’offrent à vous.
Le blog et le groupe Facebook Jeûner à la Maison regroupe toutes les informations théoriques et pratiques pour vous aider à chaque étape du jeûne. Pour être motivé (e ) au quotidien et être accompagné (e ) pas à pas de la préparation alimentaire avant le jeûne, durant le jeûne puis la reprise, le programme d’accompagnement vous permet de mettre toutes les chances de votre côté pour réussir votre jeûne et ne pas craquer.
Attention à tout ce que vous lisez sur le web et dans les forums de discussions. Certains conseils sont très avisés, mais d’autres n’ont aucune base naturopathique ou sont même faux. Préférez les ouvrages d’accompagnement au jeûne, la consultation d’un naturopathe, un accompagnement quotidien en ligne ou en centre de jeûne. C’est souvent par manque de réponses ou incompréhension des processus de détoxination que de nombreux jeûneurs arrêtent leur jeûne juste au moment où il faudrait le poursuivre pour avoir des résultats. Egalement, regardez qui vous accompagnera durant votre jeûne : la personne a-t-elle des diplômes, une formation naturopathique, a-t-elle encadré d’autres personnes, l’ambiance prévue vous convient-elle ? cherchez-vous quelque chose plutôt de basique dans la nature ou plutôt un séjour cocooning dans un endroit inspirant ?

 

Conseil 6 # LANCEZ – VOUS

Exceptées les contre-indications avérées (comme le cancer en stade terminal, insuffisance rénale ou hépatique sévère, décollement de rétine, hyperthyroïdie avérée…) le jeûne thérapeutique est à la portée de tous.
Chaque personne étant unique, seule l’expérience du jeûne ou le conseil d’une naturopathe expérimentée permet de cibler le nombre de jours nécessaires à la réalisation de votre objectif…
Une personne peut jeûner durant 5 jours et bénéficier des mêmes bénéfices qu’une autre personne ayant jeûné 10 jours. Une aura tout intérêt à jeûner à sec, une autre avec de l’eau et encore une autre pourra faire un jeûne modifié au jus de légumes pressés à l’extracteur.
Le meilleur jeûne qui puisse être est celui qui est adapté à votre personne.
Si vous tentez l’expérience et que vous n’arrivez pas à mener à terme de votre objectif, ne vous découragez pas et persévérez.
Il faut parfois du temps avant de pouvoir se sentir prêt à jeûner. Cela ne signifie pas que vous manquez de volonté ou que vous ne pouvez pas jeûner.
Il s’agit simplement d’un temps de préparation qui vous est nécessaire, ou peut être que ce n’était simplement pas le bon moment pour vous.
Par ailleurs, d’un jeûne à l’autre, les ressentis peuvent être différents. C’est pourquoi il peut vous être utile de varier les types de jeûnes et leurs durées.
Bien plus qu’une pratique physiologique le jeûne est une expérience qui prend en compte chacune des composantes de l’Homme : le corps, l’âme et l’esprit.
C’est un outil de « retour à soi » qui vous permet de mieux connaître vos besoins, vos ressources et votre extraordinaire véhicule terrestre qu’est votre corps physique.

 

Auteure de l’article
Justine Lamboley est naturopathe & Heilpraktiker. Elle est l’auteure du programme d’accompagnement au jeûne à la maison « Régénérez votre organisme en 15 jours grâce au jeûne thérapeutique » qui permet de jeûner accompagné(e) chez soi grâce à un programme en ligne de vidéos qui vous permet de vous sentir rassuré(e) comme si vous jeûnez dans un centre de jeûne. (Justine a créé le centre de jeûne en Thalasso « Jeûne Santé » avec son mari à La Grande Motte (France) qui reçoit chaque semaines des personnes désirant faire un jeûne thérapeutique). Elle est aussi l’auteure de plusieurs ouvrages de référence sur le jeûne et la santé et souhaite partager comment retrouver l’énergie, la santé et le poids optimal au plus grand nombre de personnes (préparation et recherches : Océane Krief, naturopathe pour Jeûner à la maison) .

 

 



Pin It on Pinterest

Partagez

Partagez ce post sur les réseaux sociaux